Réouverture du MAAT à Lisbonne avec l'intervention et l'exposition du studio SO-IL

Mon 15 Jun 2020

Le MAAT - le Musée d'art, d'architecture et de technologie de Lisbonne, au Portugal - a rouvert ses portes grâce à une intervention architecturale à l'échelle du musée du studio SO-IL, basé à New York. Intitulée "Beeline", cette œuvre éphémère à grande échelle transforme le bâtiment conçu par Amanda Levete en un paysage de rencontres et de conversations en emmenant le public dans des allées surélevées, des espaces scéniques et des zones d'ateliers. Cela transforme non seulement la façon dont les visiteurs entrent et font l'expérience du MAAT, mais remet également en question les hiérarchies d'espaces implicites dans un musée traditionnel et offre une certaine flexibilité à une organisation en constante évolution", déclare Florian Idenburg, qui dirige SO-IL aux côtés de Jing Liu.

Le MAAT accueille également une exposition intitulée ‘Currents – temporary architectures’, qui présente 12 projets de SO-IL des dix dernières années. Le travail est organisé en six paires thématiques qui documentent les sujets que le studio explore dans son travail temporaire et construit. L'exposition comprend des maquettes 1:1, des éphémères, des modèles et des livres, avec une conception graphique du studio Geoff Han, des textes de Béatrice Galilée et des contributions vidéo d'anciens commissaires.

Dans le cadre de cette intervention, les architectes ont également conçu un ensemble de 15 unités de stockage d'art mobiles et reconfigurables, qui sont dispersées dans l'espace. Leur contenu, en plus des matériaux d'art archivés, est collectivement intitulé "The Peepshow" - les artistes de la collection d'art portugaise de la fondation EDP - et présente des interventions discrètes et intimes révélant le travail des artistes, leurs méthodologies et leurs moments de création. Coïncidant avec la réouverture du MAAT, une seconde entrée temporaire a été ajoutée face au centre ville.

"Beeline" a été conçu pour accueillir "MAAT mode", un programme public participatif expérimental de six mois, composé de divers événements initiés par la nouvelle directrice du MAAT - Beatrice Leanza. Développée conjointement avec divers praticiens internationaux et locaux, des institutions culturelles et éducatives ainsi que des groupes communautaires, l'initiative incarne un "geste transformateur qui transforme le musée en une arène civique polyfonctionnelle où la vie publique est débattue, sondée, remise en question et éventuellement inspirée en vue d'un avenir plus inclusif et plus équitable", déclare Leanza.

Parmi les autres installations commandées, citons un projet de spatialisation acoustique de Cláudia Martinho, conçu pour offrir une diversité d'expériences d'écoute comprenant les chants d'espèces d'oiseaux disparues et gravement menacées. Par ailleurs, Sam Baron a réalisé un système de communication pour aider les visiteurs à revenir au musée dans le respect des nouvelles réglementations relatives à COVID-19. Ce système tridimensionnel de faible technicité imprègne les sites du musée d'un langage de conception doux mais unique, composé de modules reconfigurables utilisant des briques communes et des surfaces réfléchissantes avec un langage graphique personnel pour rappeler aux visiteurs comment respecter les règles en vigueur. Le MAAT a rouvert au public le 10 juin 2020.

Lisez l'article original ici.

image © iwan baan

Our website, like many others, uses cookies to help us customise the user experience. Cookies are important to the proper functioning of a site. To improve your experience, we use cookies to remember log-in details and provide secure log-in, collect statistics to optimize site functionality and deliver content tailored to your interests.

Agree and Proceed
X