La Chine investit 2,5 milliards d'euros dans les Golden Visas

Sat 7 Dec 2019

Les investissements chinois ont permis de récolter, grâce aux visas "gold", 2,529 milliards d'euros au cours des sept années du programme de Golden Visas.
Selon les données du Service des Étrangers et des Frontières (SEF), les permis de séjour pour activités d'investissement (ARI), lancés pour la première fois en Octobre 2012, ont permis de collecter près de 5 milliards d'euros (4 911 263 689,42 euros) après sept ans, avec l'acquisition de propriétés pour un montant de 4 433 605 566,52 euros.

Sur le montant total collecté, l'investissement en provenance de Chine a représenté plus de la moitié (51 %), sur un total de 4 424 ARI alloués. Dans le cas du Brésil, 844 Golden Visas ont été accordés au cours du programme.

Les investissements d'origine turque se sont élevés à 200 millions d'euros (370 ARI) et les investissements russes à 198,7 millions d'euros (290 ARI). L'Afrique du Sud fait partie du groupe des cinq principales nationalités qui ont investi dans l'immobilier au Portugal par le biais de cet instrument, avec 194,6 millions d'euros investis, avec la concession de 318 ARI.

En Octobre, les investissements par le biais des Golden Visas ont chuté de 19 % par rapport à la même période en 2018, pour atteindre 59,9 millions d'euros. Par rapport à septembre, l'investissement obtenu a augmenté de 23,7 %.

Au cours des 10 premiers mois de l'année, les investissements se sont élevés à 661 millions d'euros, soit 0,8 % de moins que pour la même période en 2018.
Entre Janvier et Octobre, l'investissement chinois s'est élevé à 196,1 millions d'euros, soit 10,85 % de moins qu'à la même période de l'année précédente, tandis que l'investissement du Brésil a diminué de 23 %, à 142,9 millions d'euros, et celui de la Turquie a diminué de moitié, en glissement annuel, à 40,6 millions d'euros.

Les États-Unis (avec 39,3 millions d'euros) et la Russie (31,3 millions d'euros) sont les deux autres pays qui ont le plus investi grâce aux Golden Visas en 2019.

Lisez l'article original ici.

 

Photo de Ricardo Resende sur Unsplash

Our website, like many others, uses cookies to help us customise the user experience. Cookies are important to the proper functioning of a site. To improve your experience, we use cookies to remember log-in details and provide secure log-in, collect statistics to optimize site functionality and deliver content tailored to your interests.

Agree and Proceed
X